Europa Conference League : l’UEFA officialise la troisième coupe d’Europe

Europa Conference League : l’UEFA officialise la troisième coupe d’Europe

Europa Conference League : la troisième coupe d'Europe

L’UEFA a officialisé hier le nom de la troisième coupe d’Europe des clubs : Europa Conference League. La première édition de cette coupe européenne se déroulera durant la saison 2021/2022. Mais comment se disputera-t-elle ? Quels clubs y participeront ? Pour quelles raisons organiser une compétition qui viendra se placer à la troisième place de la hiérarchie européenne ? Les clubs français pourront-ils sortir leur épingle du jeu ? Voyons cela…

C’était hier, mardi 24 septembre, à Ljubljana en Slovénie. Le comité exécutif de l’UEFA a donné du corps à la troisième coupe d’Europe des clubs en officialisant son nom. Ce sera donc l’UEFA Europa Conférence League. Cette compétition débutera lors de la saison 2021/2022 et verra s’affronter 32 clubs en phase de poules.

L’UEFA planchait sur une troisième coupe européenne des clubs depuis plusieurs années. C’était finalement en décembre 2018 que l’annonce avait été rendue officielle. Mais comment se déroulera cette nouvelle compétition ?

Europa Conference League

Comment se déroulera la compétition ?

A priori, rien de trop dépaysant. 176 clubs européens seront engagés dans la compétition. Au terme de 4 tours de qualifications, nous connaîtrons les 32 clubs qualifiés pour la phase de poules. Il s’agira des clubs ayant remporté le 4ème tour préliminaire auxquels s’ajouteront certains repêchés de Ligue des Champions et de Ligue Europa.

La “vraie” compétition débutera par une phase de poules : 8 groupes de 4 équipes. Les 1ers de chaque poule iront en 16es de finale. Les 2nds disputeront un barrage avec les 3èmes de Ligue Europa pour y accéder.

Après les 16es, il y aura les 8es, les quarts, les demi-finales puis enfin la finale. Celle-ci se disputera sur terrain neutre. Le vainqueur de l’Europa Conference League sera qualifié pour la Ligue Europa la saison suivante.

Quels clubs pourront y participer ?

C’est là tout l’enjeu affiché par l’UEFA : permettre à plus de pays de participer à une coupe européenne des clubs. Mais attention, pour les clubs de “petits pays” (au sens du classement UEFA) il faudra mériter sa place en phase de groupe. Pour ce faire, venir à bout de plusieurs tours préliminaires dans lesquels seront également présents des clubs repêchés de compétitions supérieures.

Par ailleurs, les “grandes nations” du football européen pourront aussi se qualifier pour l’Europa Conference League. Ainsi, les 5 premiers du classement UEFA auront chacun un représentant qualifié directement pour le 4e tour préliminaire. Donc la France (actuellement 5e) devrait voir au moins un de ses clubs participer à la compétition lors du 4e tour. À cela, ajoutons les éventuels clubs français repêchés suite à un échec en Ligue des Champions ou en Ligue Europa. Mais ça, on ne le souhaite évidemment pas…

Au final, c’est donc le classement UEFA qui permettra d’attribuer des places aux associations (pays). C’est déjà le cas pour la Ligue des Champions et la Ligue Europa.

Y aura-t-il une Europa Conference League féminine ?

Il est vrai qu’il existe aujourd’hui une Women’s Champions League (Ligue des Champions féminine). En 2019, on a d’ailleurs pu assister à la finale de l’édition sur TF1 avec une nouvelle victoire lyonnaise. Ce qui était assez notable. Je ne parle pas de la victoire lyonnaise tant cette équipe est forte (malgré l’exploit de la récurrence), mais plutôt de la diffusion du match sur une chaîne de télévision à grande audience.

Par contre, il y a très peu de chances de voir une Women’s Europa Conference League prochainement. Je ne dis pas qu’une compétition de ce genre ne verra jamais le jour. Je pense simplement que ce n’est pas pour tout de suite. Il ne vous aura peut-être pas échappé qu’il n’existe pas non plus de Ligue Europa féminine. Alors une Europa Conference League féminine, cela ne doit pas encore figurer dans les petits papiers de l’UEFA.

La raison ? Il semblerait que le manque de structuration et de budget des clubs européens de “seconde zone” complexifie l’organisation d’une compétition comme la Ligue Europa. Alors les clubs de “troisième zone”, n’en parlons pas ! Cependant, on peut penser que le fort développement que connaît actuellement le football féminin aura tôt fait de combler les vides…

Europa Conference League : une chance pour la France ?

Les clubs français en manque de palmarès européen

C’était justement l’un des sujets de mon dernier article foot consacré au classement des pays en coupes d’Europe des clubs. La France, 5e pays au classement UEFA, n’a soulevé que 2 trophées européens majeurs sur les 209 possibles depuis 1956…

Les clubs français en Europa Conference League

Dur à encaisser pour les amoureux du football français ? Oui, un peu quand même… Alors est-ce qu’un nouveau trophée européen pourrait redorer le blason de la bannière tricolore ? Difficile de faire un pronostic. En prenant les choses de façon linéaire, on peut se dire que la donne serait sensiblement la même, du moins en matière d’écart de niveau. En effet, dans “la guerre des troisièmes couteaux”, pourquoi les français battraient-ils les autres clubs européens là où les élites échouent ?

Je m’avance sans doute un peu trop, mais pour ma part je crois en de futures victoires françaises. Tout d’abord parce que je suis chauvin ;). Ensuite parce que je trouve qu’il y a assez peu d’écart de niveau entre les clubs français de seconde, troisième et même un peu de quatrième zone (disons du 4ème au 10ème du championnat). Et enfin, rappelez-vous de la coupe Intertoto…

La coupe Intertoto c’est tout simplement le tournoi européen dont le plus grand nombre de lauréats furent des clubs français (durant la période officielle d’organisation par l’UEFA). Alors oui, la coupe Intertoto n’était certainement pas une coupe de grand prestige. De même, il faut comparer ce qui est comparable. Mais je trouve que cela donne matière à croire en de futures victoires françaises. Nous aurions tort de cracher sur une Europa Conference League. Même si une victoire en Ligue Europa et pourquoi pas en Ligue des Champions serait bien plus prestigieuse.

Mais que dire du prestige de cette nouvelle coupe ?

Ça c’est vraiment la grande inconnue. Mais on voit bien que l’engouement autour de la Ligue Europa est bien moins important que celui autour de la Ligue des Champions. Le renom d’une compétition dépend en partie de la notoriété des clubs qui en écrivent l’histoire (et vice versa). Mais de l’audience et de l’engouement autour d’une coupe, c’est tout aussi important.

Au mieux, on peut espérer (ben oui, pourquoi ne pas espérer ?) que l’écart de prestige entre la Ligue Europa et l’Europa Conference League soit relativement contenu. Au pire, l’écart pourrait être abyssal… 😮 Seul le temps pourra nous apporter une réponse. Bon ok, je ne me suis pas trop mouillé sur ce coup là ! Détaillons un peu plus.

Des arguments négatifs

Un grand nombre de clubs participant à l’UEFA Europa Conference League ne seront vraisemblablement que très peu voire pas du tout connus du grand public. C’est déjà parfois le cas en Ligue Europa. En gros, faudra pas s’attendre souvent à des affiches comme Bayern Munich vs Juventus de Turin (bien que ce soit techniquement possible).

De plus, les matchs devraient principalement se dérouler le jeudi en milieu/fin d’après-midi… Pas terrible pour l’audience et le prestige. C’est le moins que l’on puisse dire. En plus, les matchs de Ligue des Champions seront déjà passés le mardi et le mercredi. Vous voyez le soufflé qui gonfle dans le four puis qui retombe aussitôt quand on le sort ?… Pas besoin de développer davantage je pense…

Allez ! Si je devais pousser un peu le vice… on pourrait dire que l’un des objectifs de cette nouvelle coupe serait de valoriser la Ligue Europa aux yeux des téléspectateurs ! Mais vraiment en poussant le vice alors… 😀

Des arguments positifs

Premièrement, le modèle de l’Europa Conference League a été standardisé avec celui de ses deux grandes sœurs. « Ce n’est peut-être qu’un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup ».

En effet, on ne se trouve plus dans le cadre de la coupe Intertoto qui se déroulait en été et où il y avait trois finales pour trois vainqueurs (WTF !). Oui, la coupe Intertoto était un tournoi amical que l’UEFA avait fini par reprendre en 1995 en y redonnant simplement un petit coup de peinture. Pour l’Europa Conference League, l’UEFA part sur des fondations toutes neuves imbriquées pleinement dans ses compétitions de niveau supérieur.

Autre argument favorable, je pense que l’on pourrait être surpris par le prestige de certains clubs participants. Ça pourrait arriver à n’importe quel club prestigieux de faire une saison en-dessous des attentes et de ne se qualifier que pour la 3ème coupe d’Europe. Par exemple, l’an dernier Manchester United a fini 8ème de Premier League ! Si on ajoute à cela les clubs repêchés en Ligue des Champions et en Ligue Europa, ça laisse l’opportunité de voir quelques gros poissons… Espérons tout de même qu’ils ne tueront pas le suspens !

Redistribution et droits TV : une opportunité pour les clubs modestes ?

Les droits TV sont-ils à l’origine la date de lancement de l’Europa Conference League ?

Pourquoi l’Europa Conference League n’est-elle prévue que dans 2 ans et pas l’année prochaine ? Sans doute parce mettre en place une nouvelle compétition européenne demande du temps. Mais peut-être que cela a aussi un lien avec les droits TV. Rappelons qu’en la matière les droits TV sont négociés pour une durée de 3 ans. Ainsi, les droits de retransmissions TV actuels sont déjà attribués pour la période 2018-2021.

J’imagine qu’il doit être délicat de troubler la donne auprès des chaînes TV en lançant un appel d’offre intermittent. De même, lancer une nouvelle compétition sans retransmissions TV serait impensable tant au niveau financier qu’au niveau de l’engouement du public. Outre l’aspect organisationnel, il était donc certainement plus judicieux de débuter la compétition en 2021/2022.

Que représentent les redistributions monétaires en coupes d’Europe ?

Pour la saison 2019/2020, les recettes nettes de l’UEFA devraient atteindre 2,73 milliards d’euros. La majeure partie de cette somme (93,5%) sera redistribuée aux clubs participants. Une première partie des sommes redistribuées sera fixe, une seconde dépendra des résultats et une troisième sera liée aux droits TV.

Concrètement, cela représente un pactole estimé à 2,55 milliards d’euros. Mais attention, 80% de cet argent revient aux clubs participants à la Ligue des Champions. Ne reste que 20% pour la Ligue Europa, soit 510 millions d’euros tout de même.

Plus de détails sur la redistribution 2019/2020 sur le site de l’UEFA

Une occasion d’accompagner le développement des clubs ?

Si (et je dis bien SI) la répartition des recettes suivait le même modèle avec l’Europa Conference League, cela nous donnerait la redistribution suivante :

  • Ligue des Champions = 76,19%
  • Ligue Europa = 19,05%
  • Europa Conference League = 4,76%

On est d’accord, c’est de l’extrapolation. Mais en suivant cette hypothèse, les clubs inscrits dans cette nouvelle compétition empocheraient 4,76% du gâteau. Un gâteau a priori supérieur à 2,55 milliards d’euros (car nouvelles recettes générées par la compétition + droits TV qui augmentent de façon exponentielle). Soit plus de 121 millions d’euros.

Plus de 121 millions d’euros ce serait déjà une sacrée somme ! Mais répartis entre tous les participants, il ne reste plus grand chose… De mon point de vue c’est toujours ça à prendre, surtout pour certains pays dont les clubs ont des revenus plus modestes. Au contraire peut-être que certains clubs seront prêts à sacrifier cette coupe au bénéfice de leur championnat plus juteux…

Encore une fois, seul le temps nous le dira. Mais rappelons que le vainqueur de l’Europa Conference League se qualifie automatiquement pour la Ligue Europa la saison suivante. Coupe qui sera a priori nettement plus attractive en matière de gains.

 

 

 

J’ai beaucoup parlé d’argent en cette fin d’article… Mais en même temps c’est le nerf de la guerre. Espérons surtout que LE FOOTBALL sera à l’honneur dans cette nouvelle compétition européenne à venir.

Et vous, que pensez-vous de l’Europa Conference League, la future troisième coupe d’Europe ? Cela vous enchante ? Ou peut-être que cela vous rend sceptique, qui sait ? Ne pensez-vous pas que cela laisserait plus de chances aux clubs français de soulever un trophée européen ? N’hésitez pas à laisser un commentaire juste en-dessous.

L'auteur

Alain Vanolli
Alain Vanolli
Passionné par l'écriture, le SEO, le marketing digital et le web en général, j'ai plaisir à transmettre humblement ce que j'ai retenu de mes différentes expériences. Issu du milieu du e-commerce, je suis aujourd'hui rédacteur web freelance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *