Pourquoi parler de son entreprise sur son site Internet ?

Pourquoi parler de son entreprise sur son site Internet ?

Parler de son entreprise sur Internet

Pourquoi parler de son entreprise sur son site Internet ? La réponse peut paraître toute simple. Pour faire passer ses messages évidemment ! Au sens large, le ou les objectifs visés sont d’accroître son trafic, sa notoriété et/ou améliorer son image. Bon, d’accord ! Mais pourquoi le faire sur Internet ? Les raisons sont multiples. Certaines sont évidentes, d’autres moins.  Je vous dévoile ces éléments juste en-dessous ! Après la lecture de cet article vous ne vous demanderez plus “pourquoi parler de son entreprise sur Internet” mais plutôt “pourquoi n’ai-je pas déjà commencé à le faire“…

Pourquoi utiliser Internet pour parler de son activité ?

Les raisons sont multiples et nous allons les aborder sans plus attendre.

Les raisons discutées plus bas sont évidemment consécutives à la création de son propre site ou de ses propres sites web. Mais elles peuvent également concerner tout type de canal que vous contrôleriez. Par exemple une page Facebook. Attention tout de même, contrairement à votre propre site web, Facebook ne vous appartient pas !

L’audience

En général lorsque vous communiquez au sujet de votre entreprise, de votre activité, de votre marque ou de vos produits, vous cherchez à atteindre le plus grand nombre de personnes correspondant à votre cible. Les médias sont généralement très porteurs car ils visent un public de masse. Internet n’échappe pas à la règle.

Prenons l’exemple de la France. En effet, Médiamétrie nous indique que fin 2017 ce sont 52 millions de français qui se connectent à Internet tous les mois. Et 42,2 millions le font au quotidien (ce qui correspond grosso modo au 2/3 de la population) ! Autant vous dire que se passer de communiquer sur Internet revient à se passer de tout un pan de votre clientèle potentielle.

Le coût

À la base, parler de son entreprise sur Internet ne demande pas un budget excessif. Pour éditer un site web, vous devrez simplement acheter un nom de domaine et louer un hébergement. Comptez entre 50€ et 200€ HT environ pour les prestations de base. À cela s’ajoute le prix de la prestation d’un webmaster. Celle-ci varie selon le type de site et le travail demandé.

Ainsi, pour un site vitrine comptez entre 800€ et 3000€ HT. En comparaison pour un site e-commerce, comptez plutôt entre 3000€ et 20 000€ HT. Je vous présente ces tarifs à titre purement indicatif. Ces derniers peuvent énormément varier en fonction de la qualité de la réalisation, des configurations, du design, du nombre de pages créées, du suivi, etc. Ne vous étonnez donc pas de voir passer des tarifs à plus de 50 000€ HT pour certains sites e-commerce.

Attention ! Une fois que votre site est en ligne, il faut l’entretenir ! Cela passe éventuellement par de la promotion publicitaire ou par de la création de contenus web.

Si votre budget communication est assez restreint, vous pourriez être réticent à l’idée de débourser plusieurs centaines, voire plusieurs milliers d’euros pour un site web. Pensez alors à combien cela vous coûterez de faire la promotion de votre entreprise à la radio ou par le biais de l’affichage durant une courte période. Sans parler de la télévision… En effet, les budgets peuvent rapidement s’envoler.

La facilité d’accès pour l’internaute

Reprenons l’étude Médiamétrie. On constate que 92% des français disposent d’un écran pouvant être relié à Internet en 2017. De plus, c’est 30 millions de mobinautes qui se connectent chaque jour via leur smartphone. L’information est accessible depuis n’importe où, 24h/24 et 7j/7… Vos communications web aussi ! 

La légitimité

Il y a 20 ans (en 1998), il n’y avait que 4 millions d’internautes en France, soit 13 fois moins qu’aujourd’hui. Sans compter que ce chiffre avait déjà été multiplié par 3 entre 1997 et 1998. Il y a 20 ans les enjeux du web n’étaient donc pas les mêmes. Éditer un site web professionnel avait un côté un peu avant-gardiste, réservé aux grandes entreprises. On ne pouvez pas blâmer le garagiste du coin de ne pas être accessible via Internet. Et de toute manière, pour savoir qu’il n’était pas sur Internet, il aurait fallu être internaute soi-même !

De nos jours le web n’est plus le même. Ne pas communiquer sur Internet peut être perçu au mieux comme une forme de marginalité, au pire comme un déficit de moyens ou de professionnalisme. Un internaute comme n’importe quel autre prospect a besoin d’être rassuré. Un site web vous apporte la légitimité aux yeux des Internautes. Sous réserve d’un design “propre” et de contenus adaptés.

Cela pourrait en faire sourire certains, mais une page Facebook en complément d’un site web peut également vous apporter une certaine forme de légitimité. De plus, c’est un excellent outil pour relayer vos messages (tout comme les médias sociaux en général).

La réactivité et la souplesse de l’outil

Vous avez besoin de faire une nouvelle déclaration ? Afficher la promotion du jour ? Modifier un message ? Ouvrir une discussion ? Avec Internet vous pouvez gérer vos contenus à tout moment. Vous pouvez publier une page, la retirer, la modifier, la fusionner avec une autre, etc. Vos actions sont instantanées et adaptables à l’infini. Aucun autre média ne permet une telle réactivité.

La complémentarité avec vos actions physiques

Votre site web ou autres publications sur Internet peuvent devenir des outils complémentaires à vos actions physiques. Par exemple en servant de support d’informations lors d’une réunion avec vos collaborateurs. En faisant lieu de carte de visite pour vos prospects lors d’un rendez-vous. Ou encore en apparaissant comme fiches de présentation de produits en boutique. L’affichage peut intervenir par le biais de tablettes par exemple.

Vous connaissez le magasin Le 4 Casino ? C’est un magasin du groupe Casino sans aucune caisse, un peu à l’image d’Amazon Go. Le digital y est mis à l’honneur. Les tablettes sur place permettent de donner un grand nombre d’informations sur les produits à la vente. De même, si un article n’est pas disponible, le magasin peut vous donner la possibilité de l’acheter sur CDiscount (place de marché du groupe Casino) !

Certes, vous n’êtes peut-être pas Casino et ne disposez peut-être pas d’une plateforme comme CDiscount. Mais avec un peu d’imagination et quelques aménagements vous pourriez transformer votre lieu de travail ou de vente en un espace “digital friendly“. Le but étant de fluidifier votre organisation ou d’améliorer la conversion de vos ventes.

La pérennité des éléments publiés

Que vos communications sur votre site web soient le fruit d’un travail interne ou sous-traité, les éléments publiés le restent indéfiniment. Le temps d’affichage des pages sur votre site ne dépend que de votre volonté. De plus, vous n’avez pas à sortir le portefeuille à tout bout de champ comme lorsque vous louez des espaces publicitaires.

La différence avec les autres médias, c’est que vous êtes à la fois l’annonceur et l’éditeur. Bien sûr, il est également possible de louer des espaces publicitaires sur Internet. Dans ce cas vous redevenez simple annonceur. À ceci près que sur Internet les retombées publicitaires sont généralement plus faciles à mesurer (en comparaison des autres grands médias historiques).

L’e-réputation

La question de l’e-réputation est valable aussi bien dans le domaine du personnel que du professionnel. Avez-vous déjà tapé le nom de votre entreprise ou de votre marque dans un moteur de recherche ? Si la réponse est non, je vous invite à le faire tout de suite ! Mais finissez de lire cet article avant. 😉

Sur Internet, tout le monde ne parle pas toujours de vous en bien. Les internautes peuvent donc accéder à des messages qui vous incriminent. Remplissez les vides à la place des médisants ! Publiez des contenus de qualité qui relègueront les messages négatifs dans les pages les plus lointaines de Google. Vous savez, là où la lumière ne pénètre jamais…

Si personne ne parle en mal de vous sur Internet, tant mieux ! Mais je vous conseille d’anticiper avant que cela n’arrive un jour. Publier des contenus de qualité, c’est dès maintenant.

La maîtrise totale de vos communications

Sur votre site web vous êtes maître de vos publications. Ce n’est pas forcément le cas ailleurs. En effet, même s’il est possible de choisir l’emplacement, l’heure ou la durée d’une publicité sur les médias classiques, qui sait ce qui l’encadrera ? Vous ne voyez pas de quoi je parle ? L’affiche Moulinex “Voici la carotte la plus rapide du monde” ne vous rappelle rien ? La photo ci-dessous devrait être plus parlante.

Affiches Moulinex et Quelle

Un exemple de placement publicitaire malencontreux…

Au final, ce genre d’imprévu peut être bénéfique car générateur de buzz. Mais entre buzz et bad buzz, la limite est parfois très mince. Les exemples ne manquent pas. Voici un petit florilège proposé par Les Perles du Net.

Cette perte de maîtrise dans la communication n’est pas l’apanage des grandes sociétés. J’en ai fait l’expérience avec un dirigeant de TPE œuvrant dans le secteur de la téléphonie et pour qui je réalisais un audit. Le site de l’entreprise avait été référencé par une agence dans la rubrique téléphonie d’un annuaire web… entre 2 sites de téléphone rose ! Ce qui n’est pas du tout représentatif de l’activité de cette TPE. Pas génial comme publicité…

Par ailleurs, je n’oublie pas d’évoquer les relations presse. C’est peut-être là que le risque de perte de contrôle est le plus important. En effet, on ne peut jamais être sûr à 100% de l’accueil que réserveront les journalistes à votre nouveau produit ou service.

Attention, il existe un risque de dérapage sur votre propre site : les commentaires de vos clients. En effet, si vous avez ouvert des espaces de commentaires sur votre site (ce que je vous conseille), vous ne pourrez pas prédire ce qui s’y racontera. Sauf que sur votre site, vous pouvez très facilement répondre à la critique. À vous de reprendre la main sur votre communication !

Le retour utilisateur (feed-back)

Pour rebondir sur le point précédent, le retour des utilisateurs est très important pour une entreprise. Ne vous êtes-vous jamais demandé ce que vos clients pensaient de vos produits et services, de votre marque, de votre accueil, etc. Parfois il suffit de demander ! Et pourquoi pas laisser un espace d’expression ?

En cela Internet est très pratique car il est très facile pour l’internaute d’écrire un commentaire (si vous lui avez laissé cette possibilité). Les commentaires des internautes ne sont pas toujours élogieux. Mais c’est ainsi que vous pourrez identifier les problèmes (s’il y en a) et les résoudre plutôt que de risquer de sombrer lentement.

De plus, si un internaute tombe sur un commentaire négatif auquel vous avez apporté une réponse professionnelle, il vous jugera sans doute comme un établissement sérieux. Surtout si vous avez solutionné le problème, voire mieux, si suite à des commentaires récurrents vous avez apporté les changements nécessaires à votre organisation pour aller dans le bon sens. Évidemment, si vous recevez une proportion importante et régulière de mauvais avis, cela ne sera pas bon pour votre image. Mais encore une fois, c’est peut-être l’occasion de vous améliorer dans un ou plusieurs domaines pour atteindre vos objectifs et même les dépasser !

Prendre de l’avance sur les technologies à venir

Nous l’avons vu précédemment, Internet couvre un nombre de foyers de plus en plus important chaque année. Le temps passé sur Internet au quotidien est lui aussi de plus en plus important. Sans parler de la place du mobile. Les applications fleurissent ici et là. Les technologies, l’interconnexion et l’intelligence artificielle sont de plus en plus perfectionnées. Vous avez peut-être déjà vaguement entendu parler du web 2.0 ? Nous progressons déjà vers le web 4.0…

Comme le dit le proverbe, “on ne va pas contre l’histoire“. Autrement dit, plus vous tarderez à prendre ce train, plus il vous sera difficile de vous accrocher aux différents wagons.

Vos concurrents sont déjà sur Internet

Quelque soit votre activité, je suis sûr qu’un grand nombre de vos concurrents communiquent déjà sur Internet et possèdent leur propre site web. Si vous n’êtes pas sur le web, vous laissez vos concurrents se partager le gâteau sans vous !

En bonus : sur Internet, où puis-je parler de mon activité ?

Sur votre propre site web

Pourquoi parler de son entreprise sur son site web ? Pour toutes les raisons exprimées ci-dessus !

Sur les réseaux sociaux

Facebook, Twitter, Pinterest, YouTube, etc. Utiliser les réseaux sociaux à bon escient peut être un excellent levier pour sa communication. En effet, quand vous lancez un site web, à moins que vous ne disposiez d’importants moyens pour en faire la promotion, il est fort à parier que gagner en trafic prenne du temps.

En réalité cette problématique reste la même pour une page Facebook, un compte Twitter ou une chaîne YouTube. À ceci près que les médias sociaux les plus connus disposent déjà d’une communauté d’utilisateurs actifs très importante. De même, les membres de ce type de plateforme sont très ouverts au partage de contenus. Ce qui pourrait très bien faire vos affaires…

Sur le site des autres (partenariats, comparatifs ou publicités)

Publier des contenus et des annonces en-dehors de vos propres canaux peut s’avérer efficace pour étendre son réseau, gagner en visibilité ou encore pour accroître ses ventes. Voici une liste non exhaustive des possibilités s’offrant à vous :

  • Moteur de recherche : en travaillant votre référencement naturel mais aussi par le biais d’annonces payantes.
  • Annuaire web : qu’il s’agisse d’un annuaire de type “Pages Jaunes” ou d’un annuaire axé davantage référencement (mais dans les deux cas, soyez vigilant quant à leur sélection).
  • Site de communiqués de presse : encore une fois, attention à leur sélections.
  • Forum : c’est un lieu d’entraide peu propice à y faire l’éloge de soi-même, mais en démontrant votre expertise vous pourriez récolter certains bénéfices dans le temps.
  • Site de comparaison : comparatif de prix, de produits, de services, de réservations, etc.
  • Site d’avis : il est très important de pouvoir montrer à vos prospects que vous êtes plébiscité par vos clients, selon l’opérateur chargé de la récolte des avis, vous apparaîtrez sur leur site.
  • Marketplace ou place de marché : dans ce cas vous ne communiquez pas vraiment sur votre entreprise mais plutôt sur vos produits.
  • Sur n’importe quel site proposant des espaces publicitaires :  sous forme de texte ou de bannière par exemple.
  • Sur n’importe quel site avec lequel vous seriez en partenariat : il peut être intéressant de disposer de partenaires fiables qui relayeraient vos communications.
  • Pour le reste, soyez inventif…

En conclusion : oui, il faut parler de son entreprise sur son site Internet !

Les espaces pour parler de son entreprise, de son activité, de sa marque, de ses produits ou de ses services ne manquent pas. Que ce soit sur Internet ou ailleurs. Que ce soit payant ou (presque) gratuit. Quoi qu’il en soit, aujourd’hui il serait dommage de vous priver de tout ce qu’apporte un site web (et surtout les contenus qui le composent).

Bien entendu, une stratégie marketing basée sur le web a une étendue beaucoup plus large que son propre site web et nécessite réflexion. Mais la base de cette réflexion est souvent (pour ne pas dire tout le temps) la même : un contenu qualitatif et pertinent.

Sur ce dernier point, n’hésitez pas à me contacter. Je suis moi-même rédacteur web freelance et à ce titre j’accompagne mes clients dans leur stratégie de contenus web.

 

J’espère vous avoir convaincu de l’importance d’être présent sur le web. N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous souhaitez parler vous-même de votre expérience ou ajouter un argument à la liste des avantages à communiquer sur Internet. Mais peut-être auriez-vous préféré discuter des inconvénients de la communication sur le web (si vous en voyez) ? Laissez-donc un commentaire !

L'auteur

Alain Vanolli
Alain Vanolli
Passionné par l'écriture, le SEO, le marketing digital et le web en général, j'ai plaisir à transmettre humblement ce que j'ai retenu de mes différentes expériences. Issu du milieu du e-commerce, je suis aujourd'hui rédacteur web freelance.

2 réponses

  1. Tout à fait d’accord. Etant donné que tout tourne autour de l’internet, être présent sur le web est plus qu’intéressant. Mais il ne faut pas oublier non plus la présence dans la réalité avec les publicités grâce au street marketing.

    • Alain Vanolli dit :

      Merci pour votre commentaire.
      Vous avez raison. Il est tout à fait juste de noter que si la communication sur Internet est primordiale de nos jours, les autres formes de communications média ou hors-média restent toujours d’excellents leviers pour développer et dynamiser les 3 grands piliers de son marketing : l’image, la notoriété et le trafic. Il ne faut absolument pas les délaisser, cela va de soi.
      Par ailleurs, ces diverses formes de communications sont souvent complémentaires. À partir du moment où l’on cesse de confondre “message” et “support”, et à partir du moment où l’on cesse de cloisonner, la communication d’une entreprise devient généralement plus efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *